EKTOP-00 1 / 3
EKTOP-sketch01 2 / 3
EKTOP-01 3 / 3

EKTOP-00

EKTOP #1

Avatar des utopies spatiales du XXe siècle, le satellite EKTOP#1 se pose sur la pergola du jardin des Halles le 1er octobre lors de la Nuit Blanche 2005.

De quoi éveiller la méfiance : les satellites qui laissaient miroiter des idées d’ouverture et de découverte, sont rapidement apparus comme des instruments de surveillance et de pouvoir. C’est sous le contrôle d’un équipage révolté contre la dictature de l’information qu’ EKTOP#1, base de rassemblement de données de vidéosurveillance, est entré pour la première fois en contact avec les Parisiens.

Perchée à 7 mètres de haut, habillée d’une coque en bâches thermoretractées, le satellite abrite un laboratoire. Relié à des outils de captation, EKTOP emmagasine, sélectionne, interprète.

Certes EKTOP vole des images, mais rediffuse en échange. L’image des passants, captée, transformée est retransmise simultanément sur les façades des bâtiments environnants.

Qui est acteur? Qui est spectateur? Dans le jardin des Halles s’est instaurée une relation drolatique et directe entre un système de surveillance perverti et ses sujets…

  • Type: Architecture
  • État: EXYZT
  • Année: 2005
  • Ville: Paris
  • Équipe: EXYZT